慈溪市| 辽阳县| 阿克陶县| 兴安盟| 诏安县| 将乐县| 宜君县| 巍山| 张家港市| 滨海县| 桃江县| 新巴尔虎右旗| 洮南市| 宁津县| 历史| 潮州市| 屏东市| 肥西县| 广西| 安乡县| 永丰县| 永修县| 克东县| 西乌珠穆沁旗| 南木林县| 顺义区| 昆山市| 沅江市| 开封县| 北京市| 马关县| 卫辉市| 上杭县| 榆社县| 民丰县| 尼木县| 南召县| 专栏| 响水县| 田东县| 城市| 吴江市| 色达县| 临澧县| 育儿| 铁岭县| 方山县| 织金县| 乌鲁木齐市| 九江市| 扶绥县| 镇雄县| 惠水县| 德钦县| 博乐市| 潼关县| 马关县| 周口市| 即墨市| 唐山市| 积石山| 大田县| 北安市| 扎囊县| 利津县| 凤翔县| 武汉市| 曲周县| 茌平县| 美姑县| 丹东市| 海南省| 察雅县| 郸城县| 沐川县| 会宁县| 桂平市| 威信县| 库车县| 富蕴县| 独山县| 新蔡县| 沙坪坝区| 武山县| 南部县| 莲花县| 开化县| 墨竹工卡县| 威远县| 邢台市| 德庆县| 永嘉县| 乌鲁木齐县| 阳春市| 读书| 凤阳县| 攀枝花市| 南江县| 泰来县| 嘉兴市| 南阳市| 怀集县| 那曲县| 延庆县| 梅河口市| 广水市| 闽清县| 会昌县| 镇赉县| 侯马市| 奎屯市| 华坪县| 宣汉县| 兖州市| 普宁市| 鸡西市| 萨迦县| 抚州市| 石河子市| 十堰市| 台南市| 汝南县| 兴隆县| 美姑县| 油尖旺区| 合江县| 大洼县| 芦溪县| 思南县| 新巴尔虎右旗| 荥阳市| 永顺县| 汉阴县| 绥中县| 通许县| 肇东市| 汉川市| 阳泉市| 德安县| 泗洪县| 永定县| 通州区| 六盘水市| 平罗县| 元谋县| 南丰县| 东平县| 金昌市| 平利县| 高安市| 航空| 郓城县| 米易县| 肃北| 久治县| 扎兰屯市| 诸城市| 海口市| 麟游县| 布尔津县| 突泉县| 平远县| 诸城市| 凤山县| 黄陵县| 曲松县| 龙川县| 涟水县| 黔西县| 北碚区| 淅川县| 黄骅市| 惠水县| 齐河县| 东乡族自治县| 彭阳县| 建宁县| 江安县| 社会| 富锦市| 赤水市| 邢台市| 清镇市| 泸西县| 和田市| 贡嘎县| 水富县| 梧州市| 信丰县| 金秀| 松滋市| 枣庄市| 武义县| 和龙市| 通山县| 个旧市| 西安市| 夏邑县| 丹江口市| 绍兴县| 南汇区| 界首市| 保康县| 沧源| 大英县| 微山县| 贞丰县| 拜泉县| 渑池县| 青铜峡市| 新疆| 建瓯市| 从化市| 尼木县| 临汾市| 鹤壁市| 东明县| 成武县| 武隆县| 靖边县| 冀州市| 西乌珠穆沁旗| 高唐县| 万安县| 玉林市| 大同市| 阜新市| 河池市| 苍梧县| 永宁县| 石阡县| 汝城县| 浦城县| 鄂伦春自治旗| 南安市| 白沙| 丘北县| 黄梅县| 乐至县| 澎湖县| 辽宁省| 固始县| 当涂县| 南投市| 和田市| 民乐县| 嘉兴市| 南岸区| 聂荣县| 扶风县| 玛纳斯县| 黑山县| 南投市| 西充县| 福建省| 蒲城县| 滨海县|

2018-07-21 15:50 来源:中国涪陵网

  

    随着移动互联网普及,手机可以一站式解决衣食住行,很多线下场景也被搬到了线上,而线上意味着会留下数据痕迹。“精准分析、专业打击”的做法,对该类犯罪的重拳打击和大力挤压,表明了人民法院坚决打赢这场攻坚战的信心和决心。

只要精诚团结、共同奋斗,就没有任何力量能够阻挡中国人民实现梦想的步伐!(王传涛)[责任编辑:王营]这些关涉到医疗教育的内容,每个字都戳到了百姓的心口上。

  从法理上讲,不懂法的人犯了法,一样也是要接受法律惩罚,不能成为免责乃至从轻减轻处罚的理由。然而,今天我国发展所存在的主要问题,一是发展不平衡。

    担当,是党员干部的责任使命。(盘和林)[责任编辑:陈城]

正如习近平总书记在文艺工作座谈会上讲话指出的,“不能以自己的个人感受代替人民的感受,而是要虚心向人民学习、向生活学习,从人民的伟大实践和丰富多彩的生活中汲取营养,不断进行生活和艺术的积累,不断进行美的发现和美的创造。

  而这一次,中共中央、国务院发出《关于开展扫黑除恶专项斗争的通知》,再次重申“把扫黑除恶与反腐败斗争和基层‘拍蝇’结合起来,深挖黑恶势力‘保护伞’”,应该看到,这其中的治理思路是一脉相承的,更传递了一种不达目标誓不罢休、不获全胜绝不收兵的强大意志。

  (蒋栩)[责任编辑:陈城]动车长驱,追星赶月,一往无前,再次想起十多年前吴师傅对我说的那句“既来之,则安之。

  而事实上,一切皆有依据。

  党的十八大以来,习近平主席提出以人民为中心的发展思想,强调“人民有信心,国家才有未来,国家才有力量”。  党中央提出的宪法部分内容修改建议,需经全国人大常委会审议提出修正案后,在即将召开的第十三届全国人民代表大会第一次会议上,由全国人民代表大会的三分之二以上的代表表决通过后,方可生效实施。

    许昌市某区公路管理局被判承担20%的责任,背后有着一系列事实依据和法律依据。

    这对中国企业尤其是实体经济企业跨国并购(包括兼并和收购)行为提供了一个极具价值的示范样板。

  诸如此类。  以往人们到法院打官司,或多或少都会遇到立不上案的问题。

  

  

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2018-07-21 à 19:06
  “你有多久没牵妈妈的手了”,你还记得亲人们的那些谆谆教诲吗?你还在践行她们所传承的家风吗?这正是这场征集活动的初衷。

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Vêtements traditionnels en Chine
Vêtements traditionnels en Chine
Des sculptures miniatures à Taipei
Des sculptures miniatures à Taipei
Nouvelles photos de Wang Ou
Nouvelles photos de Wang Ou
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Wang Luodan pose pour un magazine
Wang Luodan pose pour un magazine
Retour en haut de la page

Premier vol réussi pour l'avion chinois C919

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-07-21 à 19:06

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

010020070770000000000000011100001362602191